Pages

samedi 3 mai 2014

La sélection


Auteur: Kiera Cass
Tome:  1
Traduit par:  Madeleine Nasalik
Edition: Robert Laffont
Collection: R
Parution: 2012
Pages: 344
Ma note: 16.5/20

Résumé

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras...
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...

Mon avis

Ce livre m'a fait découvrir que j'adore les histoires d'amour. En effet, c'est le premier livre de ce style que je lis. C'est un mélange entre une dystopie et un roman "à l'eau de rose". Ce que j'ai aimé dans ce livre c'est le fait que le personnage principal (America Singer) n'est pas une petite fille modèle comme dans de nombreux livres et je pense que c'est un point très important dans une dystopie. Parce que sans ça on ne peut pas bien s'accrocher aux personnages. J'ai aimé également le fait qu'elle ne veut pas participer à la sélection -et c'est encore un exemple pour dire que America n'est pas une fille comme les autres- et quelle le fasse pour ses parents. J'ai également aimé l'amour secret/impossible entre Aspen et America parce que lui vient d'une caste inférieure. Le fait qu'elle soit haï par toutes les autres sélectionnées parce qu'elle flirt avec Maxon alors qu'elle n'a rien demandé, ne m'a pas déplu. Au contraire une des choses que je n'ai pas aimé est qu'il y ait un triangle amoureux avec Aspen et Maxon et je déteste ça. Une autre chose que je n'ai pas appréciée, c'est le fait que comme par hasard elle est tirée au sort pour faire partie des sélectionnées. L'auteur aurait pu inventer quelque chose comme dans Hunger Games où c'est Katniss qui se dévoue pour sa soeur et non que ce soit elle qui ait été choisie. Mais bon les points positifs étaient tellement bien qu'ils dépassaient largement les quelques points négatifs. En bref, c'était une excellente lecture.