Pages

lundi 14 juillet 2014

Reboot

Auteur: Amy Tintera
Tome: 1
Traduit par: Laurence Kiefé
Editions:  Msk
Parution: 12 février 2014
Pages: 326
Ma note: 14/20

 Résumé

178. C'est le chiffre tatoué sur mon bras. C'est le nombre de minutes durant lesquelles je suis restée morte. Je suis une Reboot. Tuée par un virus foudroyant, ressuscitée sous une forme quasi surhumaine. Je ne sens plus la douleur, ni les émotions. 178 minutes de mort clinique ont fait de moi un robot, un soldat. J'obéis aux ordres, je traque, je tue. On me confie les nouveaux Reboots. S'ils échouent, ils meurent. Ça ne me fait rien, je suis Wren 178. Je suis restée sans vie pendant 178 minutes. Pourtant, depuis que j'ai rencontré Callum, un Reboot 22, je ne me suis jamais sentie aussi vivante.

Mon avis

 Il est inutile de vous préciser que j'ai craqué sur ce livre juste pour sa couverture. Franchement elle est magnifique! Pourtant, son contenu m'a légèrement déçu. Je ne sais pas vraiment pour quelle raison, mais je n'ai pas apprécié ma lecture. Peut-être parce que j'ai mis un mois à le lire et surtout pendant ma période d'examens. Mais aussi parce que les pages sont grandes avec une écriture pour le moins petite! 

Pour bien commencé (même si c'est déjà un peu raté), je vais vous parler des points positifs. Tout d'abords, dés la première page, l'élément le plus présent est l'action. Ce livre est truffé d'actions du début jusqu'à la fin. J'ai bien aimé le fait que Wren 178 prenne le risque de choisir un numéro aussi bas à entraîner (Callum 22). Au début on ne comprend pas du tout pourquoi elle fait ça, mais peu de après, on comprend sans même que l'on nous l'ait dit: elle éprouve des sentiment! Cette partie du roman est sans doute l'une de mes préférées, lorsqu'elle comprend qu'elle aussi éprouve quelque chose. 

Maintenant que vous connaissez mes points positifs, passons à la partie un peu moins gaie. S'il y a bien quelque chose qui m'a agacé, ce sont les Reboot. Je sais que c'est le principe du livre, mais ça m'a agacé qu'ils n'aient aucune pitié envers les personnes auxquelles ils font du mal. C'est pour cette raison que le personnage de Callum m'a beaucoup plu. Ce qui m'a également déplu, c'est que les seules pages qui m'ont vraiment tenues en haleine, ce sont les 30 dernières. Sérieusement l'auteur ne pouvait trouver autre chose pour le milieu du livre, je me suis presque ennuyé durant ma lecture. Je pourrais presque qualifier le début et le milieu du livre comme une routine qui recommence chaque jours! Et franchement l'histoire d'amour qui était menée par Wren et Callum était vraiment minimaliste. Pour vous parler en chiffres, il y avait 20% d'amour et 80% de combats quasiment inutiles.

Pour le mot de la fin, je dirais que c'était une petite déception. Ce n'est pas pour autant que je ne vais pas lire le tome 2 "Rebel" qui vient de sortir aux Etat-Unis. Pourquoi? me diriez-vous. Parce que les couverture sont trop belles et qu j'aimerais lui donner une seconde chance.