Pages

dimanche 31 août 2014

Oh, boy!

Auteur: Marie-Aude Murail
Editions: L'école des loisirs
Collection: Médium
Pages: 207
Parution: juillet 2011
Ma note: 19/20

Résumé

Ils sont frères et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont jurés qu'on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier: surdoué, prépare actuellement son bac.
Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier: les adultes oublient tout le temps qu'elle existe.
Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier: fait vivre des histoires d'amour torrides à ses barbies.
Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah oui! ces deux personnes se détestent.

Mon avis

Je ne pensais pas, en ouvrant ce livre, que j'allais autant l'aimer. Ce livre raconte l'histoire de trois orphelins, Siméon, Morgane et Venise, cherchant une maison d'accueil pouvant les héberger et créer une nouvelle famille. Et s'en suit de nombreuses péripéties.

Je dois avouer que je n'ai pas tout de suite été pris dans l'histoire, parce que le début est, selon moi, plat et lent. Ceci dit, c'est fort possible que ce soit aussi à cause du peu de motivation que j'avais en ouvrant ce bouquin.

J'aime beaucoup les livres, où l'histoire est basée sur un choix. Je pense bien évidemment à la sélection de Kiera Cass. Mais ce fut la première fois que le choix en question était de choisir entre deux maison d'accueil pour orphelins. Et je dois avouer qu'au début, ça ne me plaisait pas du tout, mais l'auteur a réussi a rendre ça beaucoup plus intéressant en ajoutant quelques compliquations.

Ce livre est magnifiques, aussi grâce aux nombreux sujets importants que notre société devrait plus prendre en compte. Des sujets comme la garde d'enfant, l'homosexualité, la maladie, la discrimination, etc...

Quant à la couverture, cette fois-ci, je n'ai pas trop accroché. Tout simplement, parce que je trouve que les barbies de Venise ne sont vraiment pas importantes dans le bon fonctionnement de l'histoire. Mais on doit quand même remercier Lise Sarfati pour le travail accompli.

Ce qui devient assez rare dans certains livres de nos jours, c'est que les personnages aient une vrai personnalité bien à eux. Et ça a été le cas de ce livre, les personnages avaient des personnaltés qui les caractérisaient et qui les rendait accrochants.

La fin a été assez émouvante et le résulatat final(de la garde) m'a fort plu.

Si je devais définir ma lecture en quelques mots, je dirais que j'ai passé un excellent moment, ce livre a rassemblé les éléments qui, selon moi, font un bon livre.